DIEPPE

Cliquez pour agrandir l'imageDepuis 1985, la Ville de Dieppe fait partie du réseau national des Villes et Pays d'art et d'histoire. Ce label décerné par le ministère de la Culture et de la Communication, récompense les collectivités territoriales qui s'engagent dans une politique d'animation et de valorisation de leur patrimoine. Aujourd'hui, 120 villes ou pays ont obtenu cette appellation.

Depuis 2003, Dieppe Ville d'art et d'histoire (DVAH) est un service municipal. C'est à lui que revient la charge de montrer aux Dieppois comme aux visiteurs que Dieppe est une ville à visiter de toute urgence.

Pour cela, Dieppe Ville d'art et d'histoire a développé des visites guidées destinées aussi bien aux particuliers qu'aux groupes et qu'aux écoles. Le service a également conçu des audio guides pour les étrangers et prend part aux journées du patrimoine .
Ainsi, l'attrait de Dieppe n'est plus seulement balnéaire, la ville s'est en quelque sorte élevée au dessus de la mer. Son passé porté par son château, ses prestigieux navigateurs (Jean Cousin, Jean de Verrazane…), ses lointains liens avec la nouvelle France et les tableaux des plus grands maîtres (Monet, Renoir, Pissaro)…. raconte une belle histoire et c'est celle-ci que DVAH a à cœur de transmettre.

http://www.dieppe.fr/
http://www.dieppetourisme.com/

VARENGEVILLE SUR MER

Cliquez pour agrandir l'imageLe site et la proximité de la mer ont dû de tous temps retenir les hommes. En effet, en divers points des environs, on a trouvé des traces de vie :
silex taillés, débris de poteries, statues, ruines d'anciennes maisons, etc... et ceci laisse à penser que ce coin de la côte a toujours connu une certaine animation. Calètes, Romains, Normands ont tous, tour à tour, vécu dans ces lieux, et l'on peut imaginer que tous se sont mêlés et ont participé aux luttes du Moyen Age : invasions, croisades, guerre de cent ans.

Au XIIème siècle, VARENGEVILLE SUR MER s'appelait WARENGERVILLA du nom germanique WARENGAR et du suffixe latin VILLA (maison de campagne). Certains ont aussi rapproché le nom de VARENGEVILLE SUR MER de VARHEGUES, nom d'une tribu viking.

A cette époque, c'était avant tout une paroisse dépendant de l'Abbaye de CONCHES (Eure) et gérée par des moines logés dans un monastère près de l'église. Un peu plus tard, les moines s'en allèrent puis cédèrent les terres au Seigneur de LONGUEIL, et c'est celui-ci qui, à son tour, les céda à Jehan ANGO au début du XVIème siècle. A partir de là, la population de VARENGEVILLE SUR MER participera à tous les événements heureux et tragiques de l'Histoire.

A la Révolution, en 1789, la Commune est rattachée au canton du BOURG DUN et en 1801, à la suite d'une nouvelle répartition des Communes, VARENGEVILLE SUR MER devient définitivement rattachée au canton d'OFFRANVILLE. Les guerres de l'Empire n 'épargnèrent pas les hommes. En témoigne la tombe du grognard de l'Empereur : Jacques-Antoine DANOIS qui, sa retraite bien gagnée, devient un notable de la commune.

Les guerres de 1870, 1914, 1939 marquèrent durement la population comme le montre le monument à la mémoire des enfants du pays morts pour la patrie. En 1940, c'est l'occupation allemande. Le 19 août 1942, VARENGEVILLE SUR MER fut témoin d'un brillant fait d'armes du commando britannique qui détruisit la batterie allemande installée à VASTERIVAL. Ce n'est que le 1er septembre 1944, à l'arrivée des canadiens, que l'ennemi quitta le pays.

Depuis la fin du 19ème siècle, VARENGEVILLE SUR MER est devenu un village résidentiel, lieu privilégié de peintres, musiciens, écrivains, artistes de tous genres ou simples amoureux de la nature.

A visiter : Le parc des moutiers, Shamrock, Le Vasterival, le manoir d'ango, les valleuses, les sentiers de randonnée

http://www.varengeville-sur-mer.fr/Tourisme-Sentiers-randonnee.html

VEULES LES ROSES

Cliquez pour agrandir l'imageL'un des plus anciens villages du Pays de Caux...

Niché depuis le IVe siècle au creux d'une valleuse débouchant sur la mer, Veules-les-Roses, vous séduira par les charmes de son bord de mer, son riche patrimoine et son cadre boisé traversé par le plus petit fleuve de France : la Veules.

C'est justement en longeant celui-ci que vous retrouverez des traces de son histoire gravée dans la pierre, une architecture variée (moulins, villas de style balnéaire, chaumières fleuries, église classée monument historique,…) et à son embouchure, une large plage de sable qui, à chaque marée basse, offre un inépuisable espace de loisirs avec un paysage grandiose de falaises sous la riche lumière des ciels normands...

A votre disposition : restaurants, salon de thé, relais hôtelier, chambres d'hôtes, campings, V.V.F., tennis, galeries d'arts et autres petits commerces.

Pêcheurs, meuniers, cultivateurs et tisserands

Devenu fief des seigneurs de Blosseville au XVIe siècle, le bourg continua à tirer sa richesse de la pêche et des revenus de la rivière.

Le XVIIIe siècle apporta de nouvelles opportunités aux Veulais qui devinrent tisserands de toiles de coton pour Rouen et convertirent leurs moulins à la fabrication d'huile de colza.

Le long de la rivière, chaumières, maisons de pêcheurs, fermes, moulins, pucheux, lavoirs, et cressonnières témoignent de l'ancienne activité des habitants du bourg.

Premières Stations Balnéaires du XXe

Découvert en 1826 par une actrice de la Comédie Française, Anaïs Aubert, Veules devint rapidement, une villégiature très prisée.

Dès lors, les hommes de lettres et les artistes s'y pressèrent : Mélingue, Meurice, Victor Hugo, les frères Goncourt, les peintres ambulants russes Répine, Polenov et Bogoliubov… qui attirèrent vers le village une riche société parisienne.

Du temps de Maupassant, le village a conservé ses chaumes, ses petits chemins, ses ruelles qui ont séduit tant d'artistes de cette époque, il a hérité de riches villas, de grands jardins... et son nom actuel de Veules-les-Roses.

http://www.veules-les-roses.fr/



ROUEN

Cliquez pour agrandir l'imageRiche d'un patrimoine exceptionnel, représenté notamment par le label Villes et Pays d'Art et d'Histoire, ce coeur de Normandie est d'une extraordinaire diversité.

Traversé par l'un des plus beaux fleuves du monde, la Seine, ce Pays de l'Impressionnisme répondra à vos besoins de découverte et d'évasion.

Poumon vert de la vallée de Seine, ce territoire vous séduira par son charme, son art de vivre et la convivialité de ses hôtes.

Balades à vélo, randonnées, ou visites incontournables, les bords de Seine vous offriront d'innombrables activités, et des émotions uniques à vivre seul ou en famille.

Sportifs, amoureux d'arts, de nature ou amateurs d'architecture, nous vous souhaitons le plus inoubliable des séjours.

http://www.rouentourisme.com/rouen-vallee-de-seine.html

SAINT VALERY EN CAUX

Cliquez pour agrandir l'imagePetite cité de la Côte d'Albâtre, entre Dieppe et Fécamp, située à 60km de Rouen et 200km de Paris, Saint Valery en Caux offre à ses visiteurs différents visages.

De son arrière-pays verdoyant à sa plage de galets encadrée de hautes falaises de craie blanche, la Ville s'est dotée depuis plusieurs années d'équipements d'accueil adaptés à chaque type de vacancier.

Bien abrité des vents dominants par les flans de la vallée, le port se love au cœur de la ville. Composé de deux bassins dont celui de plaisance qui reste toujours en eau, il héberge environ 550 bateaux. Shipchandlers, restaurants, commerces, services procurent qualité de vie et animation. A noter la présence de bateaux de pêche dans l'avant port qui toute l'année vendent, à leur retour sur les étals, la majeure partie de leur butin, attraction haute en couleur et en saveur.

http://www.ville-saint-valery-en-caux.fr/index.php


FORGES LES EAUX

Cliquez pour agrandir l'imagePar le fer et par l'eau " telle est la devise de Forges-les-Eaux, très compréhensible lorsque l'on se plonge dans son histoire...
Forges-les-Eaux tient son histoire de son sol, riche en fer qui donna naissance aux forges dès l'époque gallo-romaine.

A l'épuisement des gisements, succéda l'exploitation des sources ferrugineuses aux vertus thérapeutiques. Ainsi, dès le XVIe siècle, Forges-les-Eaux devînt une station thermale renommée attirant de nombreuses personnalités, telles Louis XIII, Anne d'Autriche, le Cardinal de Richelieu en 1633 et bien d'autres encore...

Au XVIIIe siècle, un anglais, Georges Wood, créa la première Faïencerie en ville. Ainsi, tout au long du XIXe siècle, faïences fines et culs noirs représentent une production importante qui fît revivre la ville.

Le XIXe siècle vit revivre le casino, construit en plein coeur de la station, afin de divertir les curistes de l'époque.

Aujourd'hui le Grand Casino est classé dans les quinze premiers de France et compte plus de 260 machines à sous, des salles de jeux traditionnels, créant ainsi la renommée de Forges-les-Eaux.
Forges dispose également de sa propre salle de spectacles et de congrès, l'Espace Jean Bauchet. Aujourd'hui de nombreux artistes de renoms, issus de la chansons ou du théâtre, s'y sont déjà produit et d'autres y sont attendus.

http://www.forgesleseaux.fr/accueil.htm



FECAMP

Cliquez pour agrandir l'imageSituée sur la Côte d'Albâtre, Fécamp séduit par son authenticité. Ville d'Art et d'Histoire, Fécamp vous invite le temps d'un séjour à découvrir son riche passé ducal et maritime. L'abbatiale de la Sainte-Trinité, le palais des ducs de Normandie et les riches collections du musée des Terre Neuvas sont les témoins de sa prestigieuse histoire. Attiré par le parfum des plantes et des épices qui composent la célèbre liqueur, vous visiterez l'impressionnant Palais Bénédictine, haut lieu du tourisme industriel.

A quelques kilomètres, Yport, petit village de pêcheurs situé dans une valleuse, se développe à la fin du 19ème et début du 20ème siècle avec la mode des bains de mer. Classée station balnéaire dès 1929, elle accueille de nombreux hommes célèbres tels que Dieterle, Maupassant, Gide, Laurens ou Boudin.

L'architecture balnéaire de cette époque est présente aujourd'hui encore à Fécamp, Yport et Vattetot-sur-Mer. De style éclectique, alliant l'Art nouveau et le néo-normand, elle se caractérise par de grands volumes, de larges baies vitrées et un soin particulier accordé à l'appareillage et aux toitures.

Autre architecture typique de notre paysage cauchois, le clos-masure ou cour-masure est à découvrir dans nos villages. La cour plantée de pommiers est délimitée par un talus planté d'un rideau d'arbres (hêtres, ormes, chênes) qui protège du vent. Dans la cour fermée, la maison d'habitation et les différents bâtiments d'exploitation agricole (étable, écurie, grange...) sont dispersés, limitant ainsi la propagation du feu en cas d'incendie.

http://www.fecamptourisme.com/index.php

ETRETAT

Cliquez pour agrandir l'imageVisiter Etretat, c'est découvrir un site naturel d'exception où le spectacle des falaises découpées en portes, aiguilles et pinacles va vous couper le souffle. Autrefois, village de pêcheurs, Etretat se transforme en station balnéaire au XiXème siècle et devient un lieu d'inspiration pour les artistes (G. Courbet, C. Monet, E. Boudin, C.Corot, J. Offenbach, J. Massenet...), écrivains (A. Karr, V. Hugo, A. Gide, G. de Maupassant, M. Leblanc...) et personnes célèbres (J. Michelet, F. Faure, R. Coty, des Reines d'Espagen, J. Bonaparte...). Laissez-vous guider par son esprit authentique et prenez le temps d'admirer son nouveau visage...

http://www.etretat.net/office_de_tourisme_etretat/pages/accueil.php

HONFLEUR

Cliquez pour agrandir l'imageLa petite cité maritime vous invite à la découverte de ses ruelles pittoresques et de ses vieilles maisons au cœur d'un secteur sauvegardé de 37 hectares créé en 1974.

A la fois port de pêche, de commerce et de plaisance, la ville a su préserver et mettre en valeur un riche patrimoine historique et artistique.

Honfleur (anciennement Honnefleu, origine viking du nom) est une ville que les documents mentionnent dès le XIè siècle où elle figure alors parmi les importantes bourgades du duché de Normandie. Sa situation géographique privilégiée, de port d'estuaire et de port de mer lui confère, en effet, de nombreux avantages et détermine sa double vocation : la défense du fleuve royal et le départ des grandes aventures sur la mer océane.

Ville fortifiée par Charles V au XIVè siècle, elle joue un rôle défensif important contre les Anglais pendant la Guerre de Cent Ans puis participe activement aux voyages de découverte entrepris aux XVIè et XVIIè, dont la célèbre expédition de Samuel de Champlain, en 1608, qui aboutit à la fondation de Québec…

Les marins honfleurais sont alors parmi les meilleurs du royaume et possèdent dans leur confrérie la relation rarissime du fameux Marco Polo. Charles VII écrira, par ailleurs, que Honfleur a “le plus grand et le meilleur apport de navires du Pays de Normandie.”

Aux XVIIè et XVIIIè siècles, le port intensifie son activité commerciale vers le Canada, les Antilles, les côtes africaines et les Açores. C'est un centre très actif de pilotes, d'armateurs, de négociants et même de corsaires. Parmi eux, Pierre Berthelot, “pilote major et cosmographe du Roi du Portugal”, devenu moine sous le nom de “Denis de la Nativité” et Jean-François Doublet, “officier de la Royale”, corsaire et compagnon du dunkerquois Jean Bart.

C'est au début du XIXè siècle que Honfleur devient un centre artistique exceptionnel : Eugène Boudin, natif de Honfleur, réunit autour de lui de nombreux artistes de renom, tels Dubourg, Monet, Jongkind, Baudelaire…

Vieille de plus de 1000 ans mais incroyablement préservée grâce notamment à la création, en 1974, d'un secteur sauvegardé, Honfleur exerce toujours la même fascination, notamment, sur les artistes qui sont encore très nombreux à venir immortaliser les témoins de son prestigieux passé historique et maritime.

http://www.ot-honfleur.fr/

                                   
Retour à l'accueil